La Poste a suspendu l'acheminement des colis par voie aérienne pour la Guadeloupe et le Martinique. Nous tenons à informer nos clients que les colis seront donc acheminés par voie maritime, ce qui implique des délais beaucoup plus longs: 3 à 4 semaines.

Bague ANKH en Argent massif (mixte, ajustable) - KaolackCreations
Bague ANKH en Argent massif (mixte, ajustable) - KaolackCreations
Bague ANKH en Argent massif (mixte) - KaolackCreations
Bague ANKH en Argent massif (mixte) - KaolackCreations
Bague ANKH en Argent massif (mixte) - KaolackCreations
Bague ANKH en Argent massif (mixte, ajustable) - KaolackCreations
Bague ANKH en Argent massif (mixte) - KaolackCreations

Bague ANKH en Argent massif (mixte, ajustable)

Prix normal
€37,00
Prix réduit
€37,00
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés lors du passage à la caisse.
La quantité doit être supérieure ou égale à 1

Bague ANKH en Argent massif

100 % made in Africa

Hauteur : 5 cm - Largeur : 2,5 cm

Bague mixte homme/femme, ouverte et ajustable à la taille de votre doigt

Fabriquée artisanalement par les Artisans Bijoutiers du Sénégal

La nouvelle version de la bague Ankh en Argent massif a été améliorée. Plus grande et plus large que la version précédente, elle est en argent brossé, ce qui lui confère un aspect mat et chaud et une couleur douce. L'argent brossé tient parfaitement dans la durée, il est très facile d'entretien.

Votre bijou vous sera livré dans sa pochette en tissu Batik ou pagne tissé

Fabrication artisanale.

"Partant de l'idée que l'Égypte ancienne fait partie de l'univers nègre, il fallait la vérifier dans tous Ies domaines possibles, racial ou anthropologique, linguistique, sociologique, philosophique, historique, etc. Si l'idée de départ est exacte, l'étude de chacun de ces différents domaines doit conduire à la sphère correspondante de l'univers nègre africain. L'ensemble de ces conclusions formera un faisceau de faits concordants qui éliminent le cas fortuit. C'est en cela que réside la preuve de notre hypothèse de départ. Une méthode différente n'aurait conduit qu'à une vérification partielle qui ne prouverait rien. Il fallait être exhaustif" (Cheikh Anta DIOP, Antériorité des civilisations nègres – mythe ou vérité historique ?, Paris, Présence Africaine, 1967, p. 275).

Source : www.ankhonline.com